Catégories
Tir à l'arc

Tir à l'arc – Arbalètes: dites simplement non

La nouvelle ce matin que le retraité de 74 ans abattu par un boulon d'arbalète le vendredi saint est décédé est la plus récente et la plus épouvantable d'une longue série d'incidents récents avec des arbalètes au Royaume-Uni. Facile à acheter sur Internet et populaire auprès des personnes à la recherche d'une arme sans entraînement dans un pays où la législation sur les armes à feu est très stricte, les arbalètes sont le choix de l'idiot depuis des décennies. Bien sûr, il y a eu des accidents avec des arcs et des flèches, mais la courbe d'apprentissage repousse le pire type d'idiot. Ce n'est pas le cas avec les arbalètes, malheureusement.

Habituellement, quand quelque chose de stupide se produit avec une arbalète, la presse le distingue du tir à l'arc et des arcs. Mais pas toujours. Cet idiot, par exemple, a en fait utilisé une arbalète. Chaque fois qu'ils le font, le sport perd. Et dans d'autres pays, il existe des approches générales pour interdire le tir à l'arc en tant que compagnon de voyage à l'idiotie des autres.

Les arbalètes ne sont pas du «tir à l'arc». La définition étroite du tir à l'arc est un arc et une flèche, tandis qu'une arbalète tire un boulon. Dans une perspective plus large, le tir à l'arbalète partage des éléments avec le tir à l'arc (en particulier dans le passé) et certains éléments avec le tir au fusil / au fusil, mais en même temps ce n'est ni l'une ni l'autre de ces choses. Il se trouve maladroitement à travers les deux.

Il y a un secteur de tir à l'arbalète cible petit mais très dédié au Royaume-Uni, mais ce n'est que dans quelques petits coins du monde du tir à l'arc cible que les arcs et les arbalètes se tiennent ensemble. ArcheryGB couvre les arbalètes dans leurs règles de tir, bien qu'ils ne le crient certainement pas. Ils sont interdits sur un très grand nombre de champs de tir à l'arc.

En ma qualité de journaliste britannique de tir à l'arc, il y a environ un an, on m'a demandé d'aller sur la radio BBC dans le cadre d'un débat avec un député régional qui voulait que les arbalètes soient encore plus interdites de vente, après un incident précédent. Il était tout à fait clair d'après le ton de l'e-mail qu'ils voulaient quelqu'un du monde du «tir à l'arc» qui pourrait fournir un point de vue pro-arbalète, au nom de «l'équilibre» essentiel que ces choses nécessitent invariablement. J'étais plus ennuyé que quelqu'un puisse confondre les deux choses, bien que je ne blâme pas directement le chercheur harcelé. (J'ai poliment refusé).

J’ai occasionnellement reçu des messages d’arbalétriers qui pensaient que nous devrions tous être solidaires en tant que sports de tir à l’arc ou quoi. Le problème avec cela est que le tir à l'arc en tant que sport a maintenu, aux yeux du public, une image presque impeccable récemment, contribuant à son augmentation au cours des dernières années, et à l'exposition télévisée associée, etc. Les arbalètes restent associées à des titres d'actualité épouvantables et à la criminalité, et soumises à des interdictions de portée et à une législation croissante. Ce qui est dommage. Mais pas étonnant.

Je suis absolument sûr que tous les tireurs d'arbalète dévoués sont engagés dans le sport, la sécurité et le maintien d'une image sûre. Bonne chance là-bas.

Désolé les gars, mais en 2019, vous êtes seul. Le tir à l'arc a tout à perdre et peu à gagner à vous avoir dans le giron. Ce n'est pas à cause de toi, en soi. Malheureusement, c'est parce qu'il y a trop d'idiots dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *