Catégories
Tir à l'arc

S'il vous plaît, ne me laissez pas être mal compris. . .

4 mars 2020 · 9 h 31

J'ai écrit un certain nombre de fois maintenant que nous, en tant qu'entraîneurs de tir à l'arc, ne devrions pas enseigner les façons de tirer des arcs comme de «bonnes façons» et de «mauvaises façons». Cette tendance est une conséquence naturelle de l'enseignement aux débutants qui, même si nous n'utilisons pas les termes «bien» et «mal», interprètent les choses de cette façon.

Mais nous, nous-mêmes, avons véhiculé l'idée qu'il y avait une bonne façon de tirer des flèches d'un arc aux extrêmes, peut-être comme un moyen de vendre ce que nous colportons (connaissances / compétences, livres, programmes de formation, etc.).

Maintenant, s'il vous plaît, réalisez que parce que je ne pense pas que nous devrions enseigner les «bonnes façons» et les «mauvaises façons» de tirer, cela ne signifie pas qu'il n'y a pas de bonnes façons et de mauvaises façons de tirer pour vous.

Une technique de tir est quelque chose qu'un archer construit. En raison de l'équipement, des lois de la physique et de la tâche, tout le monde finit par se ressembler mais, comme le dit l'entraîneur Kim de Corée, «Tout le monde est le même, tout le monde est différent».

Une fois qu'un archer a construit sa technique (grâce à des tirs de qualité), puis l'a mémorisée (grâce à des tirs en quantité), alors tirer à sa façon est la «bonne». S'ils s'écartent de leur technique, ils tirent dans le «mauvais sens». Nous pouvons chacun définir quelles sont les bonnes et les mauvaises façons de tirer et elles s'appliquent uniquement à nous et à personne d'autre.

♠ ♣ ♥ ♦

Points bonus si vous reconnaissez les paroles de la chanson dans le titre et pouvez nommer le groupe qui a fait de cette chanson un succès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *