Catégories
Tir à l'arc

Avant de pouvoir (String) marcher, vous devez apprendre à ramper

L'une des meilleures techniques de visée lorsque l'on évite les vues est le stringwalking. Fondamentalement, le stringwalking consiste simplement à accrocher la chaîne légèrement en dessous de la flèche afin de tirer des distances à l'intérieur de votre distance de point sur la cible (en utilisant la technique de point de visée ordinaire).

Donc, si votre prise à trois doigts sous la corde lorsque votre onglet touche le bas de votre flèche est, disons, de 40 m, le fait de descendre la corde par petits incréments vous permettra de tirer sur des cibles à l'intérieur de 40 m en utilisant la même image de visée.

Cela contraste avec la prise de vue à distance dans laquelle vous devez viser plus haut ou plus bas que le centre de la cible à chaque tir pas à la distance POT. En stringwalking, l'image de la vue est toujours la même.

Stringwalking fonctionne parce que lorsque vous dessinez et ancrez légèrement la corde sous la flèche, vous tournez simplement votre arc de sorte que la flèche pointe légèrement vers le bas. Faire cela désaccorde votre arc, bien sûr, donc il y a des limites. À titre indicatif, une exploration à deux pouces au-dessous de la flèche est assez extrême.

Le désaccord est substantiel, c'est pourquoi nous «marchons» le long de la corde et non vers le haut (ce qui est un désaccord bien pire). À titre d'exemple de désaccord, un arc recourbé est généralement réglé avec son timon à un huitième à un quart de pouce positif. Si vous photographiez à trois doigts sous, il est plus typique d’être à environ 0˝ de la barre. Cette différence de prise des cordes a pour effet de déplacer le centre de pression de la poignée des cordes sur la largeur de votre doigt supérieur. Un crawl de 2˝ serait 2-3 fois plus que ce changement dans le centre de pression de la corde, donc la barre va être loin de ce crawl. (Ce que le tir à l'arc donne d'une main, il le retire …)

Le point de ce poste
Le message que je veux vous transmettre dans cet article est que vous devez être très précis dans la configuration de vos analyses. On pourrait espérer que vous seriez exact aussi, mais ici je parle d'être précis.

Voici une série de photos me montrant en train de ramper. La première photo montre l'emplacement initial du my tap de sorte qu'il touche la flèche et que la base de l'onglet soit contre la chaîne elle-même. Cela me permet de m'assurer que l'onglet est dans la même position à chaque fois.

J'utilise les points de suture sur l'onglet pour évaluer la quantité d'exploration que je suis en train de configurer, mais les modifications récentes des règles autorisent désormais les échelles imprimées (échelles imprimées très limitées). Une fois que j'ai décidé de la quantité de ramper que je prends, j'insère ensuite mon ongle de pouce dans le centre servant à cet endroit.

Et c'est là que vous devez être très prudent. J'ai l'arc, la corde et la tête dans la même position à chaque fois et je vois le haut de ma vignette lorsque je fixe cette distance de ramper. (« Soyez prudent, très prudent … il, il, heh. » Elmer Fudd Il peut être un dessin animé prudent, mais cela ne lui fait pas de tort.)

Ensuite, la languette est glissée à l'endroit où se trouve mon ongle et encore, je regarde le haut de mon ongle pour m'assurer que tout est bien aligné.

À partir de ce moment, j'ai un tirage de 2-3˝ sur l'arc pour empêcher mes mains de glisser hors de position (parce que si c'est le cas, il est temps de le faire). Vous devez être prêt à tirer dès que votre exploration est terminée.

Je fixe mes rampes au quart de la longueur d'un point unique, qui est inférieure à un seizième de pouce / 1 mm. Ce montant de ramper équivaut à un peu moins de deux mètres de distance sur l'un de mes arcs. . . c'est pourquoi vous devez être précis. Considérez avec quelle précision les tireurs à vue définissent leurs ouvertures de visée. J'ai fini par convertir bon nombre de mes « vues à dix clics », des vues dont le « micro-ajustement » faisait dix clics par rotation (et une rotation entière n'était pas si grande) quand j'ai découvert qu'à 90 mètres par groupes étaient centrés sur les neuf- anneau au-dessus du réglage de dix et un clic amène mes groupes à être centrés sur le neuf-anneau en dessous du dix. Ces vues sont maintenant des «vues en vingt clics». (En fait, les groupes étaient 10-9-ish et je ne pouvais pas les faire se concentrer sur le ring de dix. Mon Dieu, je souhaite que je pourrais bien tirer à nouveau… Honnêtement, cette période n'a duré qu'un peu plus d'un an quand je pratiquait une tempête.) Le réglage des rampes n'est pas aussi précis que le réglage d'une bonne ouverture de vue, donc si vous êtes bâclé, vous jetez une bonne quantité de précision.

Addenda J'ai mentionné « remonter la corde » en passant, la rejetant un peu mais ce n'est pas tout à fait illogique. Par exemple, si vous avez un jeune archer de la vue qui a du mal à prendre de la distance, une solution facile consiste à échanger son onglet contre un autre et à les faire tirer «deux doigts par-dessus». Oui, tu l'as bien lu. La fente dans la languette de la flèche pour une «languette inversée à l'envers» se situe alors entre les deuxième et troisième doigts. Cette poignée déplace la flèche vers le bas la largeur du majeur qui est importante. Quand je l'ai fait, j'ai contourné un casting supplémentaire de 10% (28% mieux quand j'ai tiré trois doigts plus de). Ce que votre archer obtiendra dépend.

C'est juste une mesure de l'écart d'arrêt que votre archer peut prendre jusqu'à ce qu'il grandisse (DL plus long) et / ou plus fort (DW supérieur) et cela ne coûte que 10 $ pour une tabulation off-hand. Cela n'est nécessaire que pour leur plus longue distance et ils peuvent revenir à leur onglet régulier pour tous les plus courts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *